Éviter les arnaques des serruriers

Le marché de la serrurerie est un terrain où l'arnaque est très régulière. Sous prétexte que les personnes ne peuvent entrer chez elles, certains serruriers sans scrupules profitent des situations difficiles et facturent parfois des interventions valant 20 fois leur prix réel. Serrurier24.fr vous expose dans cet article quelques conseils afin de ne pas vous faire avoir.

Les réponses données au téléphone sont primordiales

Lorsque vous appelez un serrurier pour qu'il intervienne afin que vous puissiez rentrer chez vous, posez des questions importantes qui pourront vous donner des indications sur son honnêteté : demandez par exemple le prix de l'intervention lors de l'appel téléphonique.

Un serrurier connaissant bien son travail doit répondre clairement et ne pas indiquer "qu'il doit voir sur place"1. Il doit être capable d'établir un devis avec vous au téléphone3.

Gare aux prospectus trompeurs

Il est fréquent de trouver dans les halls d'immeubles des prospectus dans lesquels figurent les "informations utiles de votre ville" avec le numéro de la police, des pompiers et de diverses entreprises de dépannage. Ces informations, malgré l'impression qu'elles donnent, ne sont pas officielles2. Les coordonnées de ce genre d'entreprises sont généralement utilisées dans l'urgence. Le fait qu'elles apparaissent dans le hall de votre immeuble leur donne plus de visibilité, sans pour autant être sûr qu'il s'agit bien d'entreprise de confiance.

Attention à ces prospectus qui imitent des documents officiels

Attention à ces prospectus qui imitent des documents officiels, source émission 100% Mag2

De même, évitez les prospectus que vous trouvez dans votre boîte aux lettres. Un bon serrurier n'a pas besoin de publicité. D'autant plus que parfois, les formules écrites sur les encarts sont aguicheuses : de faux tarifs peuvent être notés. Par exemple, facturer 20 € pour l'ouverture de porte. Vous vous rendrez compte en lisant l'intégralité de la publicité que ce tarif s'applique à une porte de boîte aux lettres2.

Évitez aussi les entreprises dont le nom commence par A ou B. Ces entreprises peuvent faire douter quant à leur honnêteté dans la mesure où elles figurent généralement en premier sur Internet et sur les Pages Jaunes2.

Choisir son serrurier avant l'incident

La meilleure pratique à adopter est de choisir son serrurier avant que ce genre d'incident ne survienne. Choisissez un serrurier qui travaille avec les assurances, qui possède une boutique et qui fait partie d'un réseau agréé par les fabricants de serrures (par exemple le réseau Point Fort fichet)1. Renseignez-vous également auprès de votre voisinage.

N'hésitez pas à demander : "Vous n'utilisez pas la radio ?"

La technique consistant à ouvrir la porte verrouillée à l'aide d'un cliché radiologique fonctionne dans 80% des cas (voir notre page d'aide pour le faire). N'hésitez pas à insister si celui-ci vous indique qu'il faut changer votre serrure. Refusez le devis qu'il vous propose s'il n'a pas essayé d'ouvrir la porte avec une radio, en annonçant que vous allez appeler un concurrent. En général cette méthode fonctionne bien : il préfèrera empocher une plus petite somme que ce qu'il avait prévu plutôt que vous laissez consulter un concurrent4.

À Paris, environ 2000 plaintes contre des serruriers aux méthodes douteuses sont déposées à la protection économique des consommateurs par an. Ces chiffres sont en constante augmentation. La répression des fraudes peut également recueillir vos plaintes en cas de désaccords avec un serrurier. Un serrurier pratiquant l'abus de faiblesse peut être condamné à 37 500€ d'amende ainsi qu'une peine de 2 ans de prison4.

Signez le devis proposé avant les travaux

Il est important de savoir qu'un devis est obligatoire et gratuit si l'intervention coûte plus de 150 €. Il doit être signé impérativement avant les travaux (certains serruriers peuvent le faire signer après, ce qui est une faute professionnelle, les travaux étant déjà réalisés, ils peuvent ainsi gonfler les prix)1.

Un serrurier est tenu de vous communiquer les taux horaires de main-d'oeuvre de son entreprise ainsi que le prix de ses prestations1. Le serrurier ne doit en aucun cas percer la porte ou enlever la serrure sans qu'un devis ne soit signé au préalable.

Évitez de payer en liquide et sans facture. En cas de litige, vous ne pourrez vous retourner contre le serrurier1. Aussi, veillez bien à ce qu'il vous remette les pièces d'origine ainsi que le devis1.

Le serrurier et ses pratiques

Un bon serrurier se reconnaît à son professionnalisme. Il doit vous expliquer la situation clairement, chercher des solutions et ne pas vous demander d'emblée de changer votre serrure ou votre porte3.

Il doit être ponctuel, courtois et préserver l'esthétisme des lieux (placer des caches si votre ancienne serrure en était dotée par exemple). Il doit avoir ses outils avec lui ainsi que des pièces de rechange. S'il est nécessaire de commander des pièces, il doit être en mesure de vous installer un système de fermeture provisoire3.

Attention à la déclaration aux assurances

La fausse déclaration à l'assurance est monnaie courante chez les serruriers malhonnêtes. Ils vous proposent de changer les serrures de votre porte et de déclarer aux assurances que celle-ci a été fracturée. Vous serez ainsi intégralement remboursé et le serrurier se fera une grosse marge sur cette intervention.

Certains n'hésitent pas à établir des factures de 1500€ pour une clé oubliée dans une porte4. S'il n'y a pas eu d'ouverture par effraction, votre assurance n'est en aucun cas concernée.

Nos pages d'informations

Informez vous sur les serruriers avant de les contacter ! Nous vous proposons des pages d'infos pour ouvrir une porte claquée vous même et pour éviter les arnaques des serruriers malhonnêtes.